Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Le blog de josidentelle
  • : blog dédié à la passion de la dentelle, et des travaux manuels. Et des chats qui m'accompagnent dans cette démarche.
  • Contact

  • josidentelle
  • Passionnée de dentelle,j'en ai fait mon métier. Titulaire du CAP ART de la dentelle,je transmets ma passion. 
Ce blog est pour mettre en valeur les réalisations de mes élèves,échanger avec d'autres passionnées.
J'aime tous les travaux manuel
  • Passionnée de dentelle,j'en ai fait mon métier. Titulaire du CAP ART de la dentelle,je transmets ma passion. Ce blog est pour mettre en valeur les réalisations de mes élèves,échanger avec d'autres passionnées. J'aime tous les travaux manuel

Pour les cours et stages,voir en bas du blog

54239291-AWARD-DE-MAI

merci Gisou, je suis fière de ton présent

 

award[1]

 

merci, pour ces récompenses

Recherche

30 mars 2011 3 30 /03 /mars /2011 23:22

D'APRÈS LE LIVRE DE JEAN CHALEYE préfacé par André SIEGFRIED

de l'académie Française.

 

Paris le 22 Mars 1948,

 

Monsieur Chaleyé écrit ceci:

 

Une grave erreur, commise par bien des personnes mal informées,

serait de croire que l'extension de la dentelle mécanique se fait

toujours aux dépens de la dentelle à  la main.

A l'origine certes, à l'époque où s'installèrent en Haute Loire les premiers

métiers, tout un secteur de la production dut être abandonné par la dentelle à la main:

C'est celui du produit ordinaire, que l'on désignait sous des noms pittoresques:

Petits poissons, dragée, Avé, pater chomélix, valenciennes du Béage, etc...,

ou celui des dentelles de dessin relativement simple que le métier a pu

s'approprier. Dans ce domaine, la concurrence n'est ni possible ni souhaitable.

Si la dentelle mécanique a la froideur impersonnelle de l'article de série,

son prix de revient est si bas que c'eût été folie de la part des fabriquants de dentelle

à la main de persister dans leur traditionnelle fabrication de genre ordinaire.

Fort heureusement, la dentelle à la main possède des ressources inconnues à la

mécanique; les possibilités infinies des fuseaux et leurs combinaisons en cours

d'exécution laissent au créateur de modèles un chant d'action où n'atteint pas

aujourd'hui la mécanique, quelques soient les perfectionnements qui aient été

apportés aux métiers primitifs.

 

005

 

 Fragment d'un galon fantaisie ( fabrication Louis Oudin, dessin Jean Chaleyé,  hauteur 0.25m)

 

  

Précisément sur cette souplesse de la dentelle à la main, on a rarement mis

l'accent. Bien plus, on l'a ignorée ou tout au moins, on feint de l'ignorer.

Ceux qui ont condamné l'industrie patriarcale du carreau autonome comme

ils ont justement condamné d'autres formes de l'artisanat disparues en effet devant

les progrès du machinisme moderne. Rassurons-nous, la dentelle vient faire exception

à la loi de Karl Marx sur l'évolution industrielle. Le secteur de sa production originale

échappe totalement à l'industrie mécanique et c'est ce qui permet d'augurer

encore pour elle une longue vie.

 

 

 Dessin et mise en carte par les élèves de la section dentellière du Puy (1924)

 

003

 "Polychrome" dessin de Jean Chaleyé, mise en carte Paul Avit, exécution Melle Chaussend

réalisé au collège technique du Puy 1925 . Lg  2.10m   H 0.60m

 

Dans la préface de ce livre Monsieur André SIEGFRIED souligne et mets en évidence:

Le " terme": QUALITE

 

Si je mets la majuscule à ce terme, je change immédiatement de climat pour entrer

ou rentrer dans un monde différent. Le produit de qualité est issu de la personnalité,

de l'intelligence, du sens artistique; il ignore l'automatisme, que dis je, il le redoute

comme contraire à son essence. Il faut que le geste du travailleur, disons plutôt de l'artiste,

soit conscient, et s'il se renouvelle, il faut qu'il soit chaque fois nouveau.

L'article, lui même, est individualisé, il ne doit rien à la série, sa valeur est d'autant plus

grande que la répétition n'en diminue pas l'originalité.

Nous sommes dans le domaine de l'art et s'il s'agit d'industrie, nous sommes dans le domaine

de l'industrie d'art ou de l'art industriel.

  

002

 

Aube en dentelle aux fuseaux, fabrication Louis Oudin, dessin Jean Chaleyé ( h 0.60m) 

 

 

Ce domaine a ses lois propres, qu'il s'agisse de sa technique ou de son économie.

techniquement il faut que l'ouvrier qui fabrique le produit de QUALITE soit lui même un ouvrier

de qualité, disons un travailleur qualifié, c'est à dire de métier:

c'est chose qui s'apprend, qui demande de longs mois, de longues années d'effort

mais qui paie ensuite le bénéficiaire en faisant de lui un individu dont la valeur ne

va pas, bien au contraire, s'affaiblissant avec les années.

 

001

Châle en soie noire exécuté aux fuseaux, col Henri Bérard, Le Puy.

002

 

 

  

 

Ne pensez vous pas que ces propos sont toujours d'actualité?

 

Bonne soirée

Partager cet article
Repost0

commentaires

V

peu être????


Répondre
V

oui il fait très beau à la Rochelle un peu froid 18 20° mais c'est agréable je suis de vers Saintes aussi
amitié


Répondre
J


Nous nous sommes peut être déjà rencontré?


Bises



V

que la dentelle faites main est belle !! rien ne poura remplacer la main de la dentellière qui met sa petite touche: un point oublié, une aiguille mal placée, un "erreur" de fond ... la régularité
de la dentelle mécanique la rend trop rigide et impersonnelle. merci pour cet article


Répondre
J


Merci Véronique pour ce commentaire qui rejoint tout à fait notre façon de penser...la dentelle mécanique est froide....celle à la main a une âme....!!!


Il fait beau à La Rochelle?    Ma région d'enfance...(Saintes)!!!


Bonne soirée



B

Bel article. Bien sûr que ces propos sont toujours d' actualité. Je suis bien d' accord. Essayons de faire de la Qualité avec nos mains.

Que ces dentelles sont magnifiquement exécutées et rendent bien hommage aux dessins de M. Chaleyé ( Né à Saint-Etienne , comme moi ).

Josianne, je te ferai un message au sujet des cartons anciens que j'ai récupérés.

Bonne nuit.
Bernadette


Répondre
M

coucou Josie , moi dont les doigts souffrent d'avoir autant manié l'aiguille et les ciseaux , beaucoup moins les fuseaux hélas faute de temps , je suis entièrement d'accord , rien ne vaut le savoir
faire de toutes ces mains ,, rien ne remplacera le travail à la main , qui prend toute son importance quand l'ouvrage est achevé ,et que de nos yeux humide on contemple ces merveilles comme ce
châle d'une délicatesse aérienne
vive le travail fait avec nos mimines !!!!!
bon WE , plein de bisous Josie


Répondre
D

Je ne pense pas...
J'en suis certaine........
Merci pour cette lecture qui remet les pendules à l'heure!!!!!!!
Bises, Gaby, de retour mais avec bien du mal.......


Répondre
M

rôôôôô je n'ai retenu qu'une chose : le châle. tu vas rire mais je n'avais encore jamais imaginé un châle en dentelle....... je sais de quoi je vais rêver maintenant! je sens que ça va devenir mon
objectif. mais à long terme!

bon dès que je suis remise de mon émotion je recommence la lecture de ton article. le début m'avait bien plus!!!!!
bises


Répondre
L

Ah!!! Merci Jean Louis !!!!!!! d'honorer ainsi le travail des mains !!!!!!! comme cela fait du bien à entendre à l'heure où tout est fait par les machines !!!!!!!! Comme s'il n'y avait que les
machines qui comptaient maintenant !!!! Peuhhhhh !!!!!!
Le travail des mains est le plus beau !!!!! Et il a une âme !!!!!!!! C'est de l'art pur qui traverse les siècles .......
Mon directeur de stages de travaux manuels (du temps où j'étais jeune ) disais toujours : L'intelligence montera toujours des mains vers la tête ".....et c'est ainsi que j'ai toujours appris aux
enfants à créer avec tous les matériaux ...........
En tout cas, un grand merci de nous montrer ces merveilleuses dentelles faites mains..... Rien ne les remplacera !!!!!!!
et c'est bien que de plus en plus les dentellières reviennent à leurs fuseaux.........Elles en éprouvent tant de joie .... (Un gros virus à ne pas combattre !!!!)
Et une grande reconnaissance à ces précurseurs qui ont laissé la porte grande ouverte à leur art pour que nous puissions nous en imprégner ....... à défaut de les égaler !!!!!...........Et que
leurs oeuvres continuent à traverser les siècles .....Quel émoi à paris devant toutes ces superbes dentelles anciennes !!!!!

Gros bisous à tous les 3
Lavandine


Répondre
P

Je suis bien d'accord, rien ne vaut le fait main, et ça repart de plus en plus, je trouve, avec les associations.
Ces dentelles sont magnifiques.
Bonne journée.
Bisous;
Pierrette.


Répondre
S

Merci pour ce bel article,il est vrai qu'il y a tellement de dentelles qu'on s'y perd un peu mais c'est vrai aussi que cela revient au gôut du jour!!bisous.


Répondre
G

c'est toujours d'actualité mais je crois qu'on ne peut plus gagner sa vie en faisant des merveilles pareilles, cette mise en carte est le travail d'un grand artiste ingénieux et il faut derrière
des exécutants de haute qualité aussi !!! c'est super ce que tu nous a montré, bises


Répondre
C

Tout à fait d'accord avec vous Jean Louis !!!
Il n'y a qu'à regarder l'engouement des associations de dentelle pour se rendre compte que rien ne vaut "le fait main".
Merci beaucoup pour cet article fort intéressant.
Amitié.


Répondre
D

c'est bien sût pour cela que la dentellière est une artiste !
Bizzzes de l'Abeille du Jardinoux
danaou


Répondre