Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog de josidentelle
  • Le blog de josidentelle
  • : blog dédié à la passion de la dentelle, et des travaux manuels. Et des chats qui m'accompagnent dans cette démarche.
  • Contact

  • josidentelle
  • Passionnée de dentelle,j'en ai fait mon métier. Titulaire du CAP ART de la dentelle,je transmets ma passion. 
Ce blog est pour mettre en valeur les réalisations de mes élèves,échanger avec d'autres passionnées.
J'aime tous les travaux manuel
  • Passionnée de dentelle,j'en ai fait mon métier. Titulaire du CAP ART de la dentelle,je transmets ma passion. Ce blog est pour mettre en valeur les réalisations de mes élèves,échanger avec d'autres passionnées. J'aime tous les travaux manuel

Pour les cours et stages,voir en bas du blog

54239291-AWARD-DE-MAI

merci Gisou, je suis fière de ton présent

 

award[1]

 

merci, pour ces récompenses

Recherche

13 décembre 2010 1 13 /12 /décembre /2010 21:41

Mesdames les dentellières, vous aimez réaliser des éventails en dentelle.

Mais connaissez vous son origine et son histoire?

Arme de la féminité,  aux langages multiples.

 

Ici les éventails de Chantal Hervieux, Blondes et polychrome de Caen. (couvige de Blavozy) couvige-Blavozy-2010 4737 

  

Son origine remonte dans les profondeurs de l'antiquité.

D'estiné à protéger du soleil, à rafraichir et à repousser les insectes.

 

On le nommait autrefois, et ce jusqu'au XVIe siècle : ESMOUCHOIRS

 

De simple écran, il devient plissé à partir du milieu du  XVIIe siècle. La demande 

est tellement importante que la production nécessite la fondation d'une corporation

spéciale de maîtres éventaillistes. 

 

 

Au milieu du XVIIIe siècle Paris comptait plus de 150 ateliers éventaillistes, où travaillaient

6000 ouvrières.

 

                                          Photos du livre: éventails

 

éventail," écran"

 

eventails 5775

 

 

DSC00508

 

 Ici de plus près.

 

DSC00510

 

 

                                          Celui ci, collection privée.  DSC00518

 

 L' EVENTAIL, OU LE VENTILATEUR MANUEL.

 

Rien n'est simple de ce qui est employé par les femmes au grand art de plaire.

Qui s'en douterait?

Il ne faut pas moins de quinze ou vingt personnes pour fabriquer un éventail.

 

Ce sont d'abord les tabletiers qui font la monture, en termes de métier, le bois,

c'est à dire l'ensemble des lames de bois, de nacre, d'os ou d'ivoire, appelés brins,

qui formeront le dedans de l'éventail et les deux brins, plus hauts et plus forts, qui,

sous le nom de panaches, protégeront la feuille de l'éventail quand il sera fermé.

 

Les brins, une fois débités, sont remis au façonneur, qui doit leur donner avec une lime

la forme voulue, puis au polisseur, puis au découpeur.

 

Viennent ensuite le graveur qui burine les brins, le ciseleur qui les sculpte en les ajourant,

le doreur qui les dore et l'ouvrier dont la fonction est d'y poser des paillettes d'argent

oxydé, d'acier bruni, d'or ou de cuivre. Et tout cela n'est pas encore le pied de l'éventail,

car il faut réunir les brins et les panaches avec une broche de métal qui en fait la rivure.

 

Pendant ce temps, sur une feuille de vélin, de canepin, de soie ou de crêpe, le feuilliste

a peint à gouache tel ou tel sujet qui est composé pour être reproduit par la gravure

ou la lithographie et qui servira de modèles pour le coloriage des épreuves.

 

quelquefois c'est un artiste éminent qui ne dédaigne pas de décorer un riche

éventail en y peignant des figures galantes, des conversations, des paysages,

de petits médaillons qui, ne devant pas être multipliés par la gravure, font de

l'éventail ainsi orné un exemplaire unique et d'un grand prix. 

 

 

Maintenant, il reste a fixer cette feuille sur la monture: pour cela, on allonge

les brins en y introduisant de flèches souples et minces qui porteront le papier

ou la soie qu'on a d'abord plissés, puis on dore la bordure, ensuite on enjolive

les brins et les panaches en y incrustant des reliefs en couleur ou de petits miroirs.

 

Enfin la visiteuse vient mettre la dernière main a l'ouvrage et en achever la tournure

en y ajoutant des glands, des houppes, des marabouts et, lorsqu'on a fini de forger

cette arme redoutable de la coquetterie, on l'enferme dans un étui comme une lame

de bonne trempe dans un fourreau.

 

 

Pour une Espagnole, toutes les intrigues de l'amour, toutes les manoeuvres de

la galanterie  sont cachées dans les plis de son éventail.

 

Les audaces furtives du regard, les aventures de la parole, les aveux risqués,

les demi mots proférés du bout des lèvres, tout cela est dissimulé par l'éventail

qui a l'air d'interdire ce qu'il permet de faire, et d'intercepter ce qu'il envoie.

 

 

 extrait de : L'art dans la parure et dans le vêtement par Charles Blanc

Paris 1882.

 

 - Eventails : Alexandre F. TCHERVIAKOV.

 

 

 

Bonne soirée

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Gisèle Gisou la dentellière 16/12/2010 08:35


Coucou Josianne ,je ne t'oublie pas !!!!! enfin j'arrive !!!!!! je remercie Jean-Louis pour ces belles lectures qui sont enrichissante de savoir la provenance sur les éventails à travers las âges
!!!!!!
Bravoooooooooooooooooo Je vous embrasse bien fort tous les Deux ,depuis la Provence Gisou


josidentelle 16/12/2010 18:29



Mais je l'espère bien, que tu ne m'oublie pas.......Je pense que tu as eu beaucoup d'occupations....


Nous te faisons de gros bisous, à bientôt



malilène 14/12/2010 20:32


j'apprends toujours quelque chose quand je viens sur ton blog. je ne connaissais pas du tout l'histoire de l'éventail. merci beaucoup pour cette belle découverte.
bises


josidentelle 14/12/2010 21:06



Ton commentaire nous fait grand plaisir et nous encourage,  MERCI


Bonne soirée Bisous



siobhan 14/12/2010 19:20


J'adore ces ventilateurs manuels, j'aime bien voir les photos de belles dames dans le passé avec leurs ombrelles et leurs éventails


josidentelle 14/12/2010 21:04



Tu rêves ma belle....Je suis sûre que tu t'imagines être à leur place.....avec les belles robes....la panoplie parfaite de la marquise....comme je te comprends....


Bises et bons rêves..... nuit



lavandine83 14/12/2010 19:17


Admirable reportage qui nous en dit long sur les éventails qui sont de purs chef-d'oeuvres ......... merci à jean-Louis qui sais toujours nous intéresser....et nous promener ainsi à travers les
âges ....passionnant....on ne s'en lasse pas ...
Bonne soirée culturelle ............
Bisous à tous les deux ...
Et Neigeuse me prie de faire un gros bisou claquant à Neigeux...sur la joue droite ...
michelle


josidentelle 14/12/2010 20:59



Merci Michelle, avec des lectrices comme toi, Jean Louis ne peut qu'être motivé, tu l'encourages à poursuivre ses recherches. Avec un temps neigeux et froid, les soirées sont longues et propices
à la lecture...!!! toujours à la recherche d'articles intéressants...!!!


Neigeux est tout ,et envoie des flocons de bisous à neigeuse....!!!  Et à Lavandine...


Bisous de nous deux, trois.



Muriel 14/12/2010 15:19


merci pour ce joli article, moi je suis fan des éventails..
bisous..Muriel


josidentelle 14/12/2010 20:49



Connais tu, le langage de l'éventail..??.Autrefois en fonction de comment tu le déployais ou le plaçais il y avait une signification....!!!! Aujourd'hui, nous nous en servont de décor...!!!!!!


Bonne soirée. Bises



Sharira 14/12/2010 12:39


Merci Josianne pour toutes ces infos très intéressantes.C'est vrai que l'on ne connait pas tout en dentelle!!gros bisous.Surveille ta BAL dans les jours qui suivent!!


josidentelle 14/12/2010 21:28



Mon plus grand plaisir est d'apprendre et de partager.


Tel un garde Suisse, Neigeux surveille la BAL. Il attend des nouvelles de sa copine Neigeuse de Provence, il me préviendra ....


Gros bisousss sous la neige



dentellière54 14/12/2010 10:19


Quelle intéressante lecture, Merci Jean Louis!!!!!!
Bravo à Chantal Hervieux,et à la gentille collectionneuse privée qui acceptent de nous montrer leurs trésors.................
Encore des bisoussss enneigés, Gaby


josidentelle 14/12/2010 21:12



Tu commences à bien connaitre Jean Louis et ses lectures.....!!!!  heum, heummmm 


Bisous de nous deux et grand merci pour la surprise reçu ce matin.


 



EPIDOTE 14/12/2010 09:53


Mille mercis Josianne pour cet article très passionnant. J'aime et j'adore les éventails comme tu le sais. Voici l'histoire des éventails en Asie : (Encore merci pour ce reportage exceptionnel)

L'éventail en Asie : Meuble héraldique japonais.

En Orient, même s'il fut aussi fabriqué au goût européen dès le XVIIe siècle, il est resté un élément essentiel de l'art de vivre et de la culture. Les plus grands peintres chinois ou japonais
l'ont utilisé comme support pour leurs œuvres. Objet indissociable les rites traditionnels de la Chine et du Japon, l'éventail est un accessoire fondamental dans le théâtre japonais Nô de même que
dans certains arts martiaux.
L'éventail comme arme :
Éventail d'entrainement

L'éventail est aussi utilisé comme arme dans certains arts martiaux chinois. Il est ainsi présent dans le Taiji shan (太极扇), art martial lié au Tai-chi-chuan (ce dernier étant pratiqué à main nue),
ou dans la danse traditionnelle chinoise.

Le Gunsen :
Pendant le Moyen Âge au Japon, le chef de guerre (le shogun) portait un gunsen (littéralement « éventail de guerre ») : ce type d'éventail avait une monture forgée en acier et servait à la fois de
signe de ralliement et de direction des troupes (brandi ouvert), et à la fois de garde et de protection (une fois fermé) lors d'un combat au sabre. Le tessen, de forme plus européenne, était plutôt
réservé aux femmes.


josidentelle 14/12/2010 21:19



Merci de compléter cet article, mais connais tu le langage de l'éventail en France et en Europe?


Il y a tellement à dire sur l' éventail, que cela justifie un autre reportage.


Bises



Pierrette 14/12/2010 09:27


Ils sont sublimes, ces évantails, j'en ai vu quelques uns au couvige de Joigny, j'en reste muette d'admiration.
Je trouve ça très intéressant de nous faire partager leur histoire.
Merci pour toutes ces recherches que tu fais.
Bonne journée.
Bisous.
Pierrette.


josidentelle 14/12/2010 21:23



C'est un plaisir de partager nos recherches. Le partage est le plus riche des bonheurs.


Bonne soirée et gros bisous



coco28 14/12/2010 08:48


Merci Josianne pour ton article très intéressant.
Au moins, la fabrication d'un éventail employait beaucoup de main d'oeuvre !!!
Ce sont de vrais petites merveilles pour certains à ranger bien précautionneusement. De vrais bijoux en quelque sorte.
Biz et bonne journée Josianne.


josidentelle 14/12/2010 21:33



As tu déja essayé de fabriquer un éventail? Avec les beaux bois précieux que tu as reçu.....pas bonne mon idée?    de vrais bijoux....!!!


Gros bisous



maithe 14/12/2010 05:26


J'ai vu en vrai les éventails de Chantal Hervieux lors d'un couvige à Caen, ils sont superbes.
Les autres aussi sont beau...
Merci pour les recherches que tu fais je prends un grand plaisir a te lire...
Bisous et bonne journée


josidentelle 14/12/2010 07:58



Merci, mon mari m'aide beaucoup dans les recherches, il lit et aime l'histoire de la dentelle. Souvent nous travaillons de paire. Ce qui est le cas pour celui ci. Tu nous encourage à continuer.


Bonne journée très froide chez nous.


Bises  



luluanis Monique 13/12/2010 23:24


Belle leçon d'histoire....merci beaucoup...
Bisouuuuuuuuuuuus


josidentelle 13/12/2010 23:36



De rien.


Bisousss